Le portage salarial et ses concepts

Le portage salarial

Le portage salarial, un moyen permettant à une personne de travailler de manière indépendante tout en gardant un statut de salarié. En matière de portage vous avez parfaitement le choix de sélectionner la commune qui vous plaira, il existe par exemple le portage salarial Aix en provence, réputé par les domaines nucléaires et les nouvelles énergies. D’ailleurs pour choisir votre employeur, l’adhérence se fait désormais en ligne. On distingue notamment la société de portage Aix en provence. Précisant que cette commune française s’ouvre désormais aux autres domaines tels que l’agroalimentaire, les transports et encore d’autres. Cependant, chaque société possède ses propres particularités, mais de manière globale le portage réunit à peu près les mêmes concepts.

Les principes du portage

En effet, le portage connait un principe majeur qui est l’autonomie. Ce caractère fait de lui un avantage extraordinaire, car le professionnel chargé de mission appelé le porté peut exercer ses fonctions en tant qu’indépendant. Autrement dit, l’employeur laisse libre au porteur de choisir son tarif lors des discussions avec le client, de sélectionner ses missions et les dirigent comme il le souhaite.

En outre, le portage tourne autour de 3 acteurs :

  • Le porté ou également appelé consultant est le professionnel autonome qui se fait verser des émoluments grâce aux prestations de services qu’il octroie.
  • Les clients qui pourraient être une association, une entreprise ou autres qui veulent bénéficier d’un accompagnement ou plutôt d’une aide du consultant.
  • La société de portage, c’est l’employeur qui se charge d’octroyer les salaires du porté, qui sert d’appui au niveau des procédures d’embauche ainsi qu’au niveau des caractères administratifs.

Ces 3 protagonistes sont reliés entre eux, mais celui qui se met au milieu est la société de portage salarial. Bien que le porté soit libre de désigner son prix vis-à-vis des clients, au moment des rétributions, les règlements passera d’abord par la société. Ce dernier déduira le salaire, des frais qui ont déjà été avisés au porté pour ensuite les reverser au consultant telle une rémunération. En restant toujours sur le côté pécuniaire, la société doit impérativement lever l’ambiguïté en exprimant la somme dont le client a versé. Ceci est clairement souligné par l’ordonnance du 2 avril 2015, une loi régissant ce portage salarial.

Généralement, la fonction d’un créateur d’entreprise est soumise à divers côtés administratifs assez ennuyeux et complexes. Avec le portage salarial, le porté est exempté de ces charges. Ainsi son axe de priorité se situera uniquement sur ses missions à entreprendre et ses clients à satisfaire. La responsabilité de ces charges revient à la société de portage salarial.